mistakes-to-avoid-when-writing-an-elearning-storyboard-black-border

Projet e-Learning: 6 Erreurs à Eviter dans votre Storyboard

Share this:

Un producteur de films ne se présente pas le premier jour de tournage sans planification. Un scénario a été écrit, le casting est terminé et un storyboard est écrit et approuvé. De même, lorsque vous envisagez de créer un cours e-Learning, plus vous planifiez, mieux c’est. En déterminant exactement ce que vous voulez que les individus apprennent et ce qu’ils verront à l’écran, vous économiserez du temps et de l’argent en développement. Cependant, écrire un storyboard efficace pour votre projet e-Learning n’est pas une tâche facile.

Cet article de blog identifie les six erreurs les plus courantes à éviter lors de la création d’un storyboard et fournit des conseils pour améliorer votre contenu e-Learning. Une infographie e-Learning récapitule également les pratiques à éviter lorsque vous écrivez votre storyboard.

Projet e-Learning: 6 Erreurs à Eviter dans votre Storyboard

Qu’est-ce qu’un Storyboard?

Un storyboard, élaboré pendant la phase de conception pédagogique, est un document écrit illustré présentant ce que à quoi ressemblera votre cours e-Learning. Il vous permet de visualiser la manière dont les différents écrans, textes, animations, graphiques et questions d’évaluation sont imbriqués avant de passer en phase de développement.

Un bon storyboard est utile pour communiquer vos idées à votre client, vous permet de montrer à votre équipe de développement ce que vous avez à l’esprit et vous permet d’économiser du temps en explications.

Parce que le storyboard est probablement la partie la plus importante de la phase de développement, c’est une compétence clé que tous les concepteurs pédagogiques doivent maîtriser.

Erreur # 1: Inclure trop de contenu à l’écran

La recherche récente en matière de psychologie cognitive décrit quelques limites d’apprentissage que les concepteurs pédagogiques devraient garder à l’esprit.

Pour que l’apprentissage significatif se produise (la connaissance est transférée dans une situation différente ou, dans notre cas, sur le lieu de travail), certains processus cognitifs doivent se produire. Ces processus sont souvent entravés à la fois par le fait que les apprenants ne peuvent prêter attention qu’à quelques éléments à la fois, et qu’ils traitent les mots et les éléments visuels différemment.

En gardant cela à l’esprit, les écrans contenant des graphiques, du texte, de l’animation, etc. sont difficiles à assimiler pour les apprenants.

Au lieu de cela, considérez l’utilisation appropriée de l’espace blanc. Selon Karla Gutierrez, “une abondance d’espace blanc dans les emplacements appropriés sur un écran est cruciale pour la création de cours e-Learning.”.

Vous devriez également envisager de décomposer le contenu en activités de micro-apprentissage. En effet, il est préférable de fournir du contenu aux apprenants par le biais de contenus d’apprentissage courts et ciblés, car ils permettent aux apprenants d’atteindre leurs objectifs d’apprentissage plus rapidement et de transférer leurs nouvelles compétences plus efficacement sur le lieu de travail.

D’autres astuces incluent:

  • L’utilisation de listes lorsque c’est approprié
  • L’utilisation de graphiques, d’icônes et des sous-titres pour décomposer le texte
  • L’utilisation de différents styles avec des guides téléchargeables et des outils de travail; tout votre contenu ne doit pas être à l’écrann

Erreur n ° 2: Utiliser des images et graphiques non pertinents

Vous rappelez-vous l’adage qu’une photo vaut 1000 mots? Et bien, cela n’est pas vrai dans tous les cas.

L’utilisation d’images et de graphiques doit être appropriée. Un graphique ne doit pas être inclus dans un storyboard car le modèle indique qu’il devrait y en avoir un. Au contraire, l’image devrait être liée au contenu de manière à ce que l’apprenant puisse assimiler l’information rapidement. Par exemple, si le contenu à l’écran est lié à la prévention pour les enfants contre le soleil, votre visuel devrait être des enfants jouant au soleil et pas des adultes bronzant.

En matière de contenu multimédia d’apprentissage, la contiguïté spatiale est un terme utilisé pour décrire comment les individus apprennent davantage lorsque les mots et les graphiques imprimés correspondants sont placés à proximité les uns des autres sur l’écran.

Cette recherche montre qu’il est préférable d’avoir le texte dans le graphique lui-même ou d’intégrer les mots dans le graphique, au lieu d’avoir un texte et des graphiques distincts sur un écran. Par exemple, si votre écran parle des différentes parties du cerveau, il est préférable de les étiqueter directement sur l’image, plutôt que d’utiliser une légende et d’étiqueter les parties a, b, c etc.

Erreur n ° 3: Avoir de longues sections narrées

L’utilisation de l’audio est un moyen efficace pour améliorer votre cours e-Learning car cela peut accroître l’engagement. Cependant, s’il est utilisé de manière inefficace, l’audio peut également réduire l’apprentissage. L’audio long et fastidieux peut gêner et ennuyer les apprenants, et il y a plus de chances de perturber l’apprenant.

Présentez le matériel en plusieurs parties. Les Individus apprennent davantage lorsqu’une animation narrée est présentée par segments progressifs plutôt qu’en un seul bloc. Par exemple, présentez la première étape, puis appuyez sur continuer pour passer à l’étape suivante. Le fait de donner aux apprenants le contrôle sur la vitesse de la présentation a un effet important sur le transfert.

Une bonne pratique consiste à utiliser l’audio pour accompagner l’apprenant dans la page, tandis que les textes clés et les graphiques associés supportent le message. Mais rappelez-vous, votre audio ne doit pas correspondre exactement au texte à l’écran.

Une bonne narration audio devrait être simple et courte. Priyanka Dhondi décrit 4 conseils supplémentaires sur la façon d’utiliser efficacement l’audio dans l’e-Learning y compris:

  • Utiliser un ton conversationnel
  • Utiliser une voix professionnelle
  • Avoir recours à plus d’un narrateur
  • Éviter les sons ‘shhh’ et ‘umm’

Erreur n ° 4: Inclure des informations «bonnes à savoir»

En tant que concepteurs pédagogiques, nous incluons souvent des graphiques ou des informations «intéressantes à connaître», mais ce n’est pas exactement ce que l’apprenant doit apprendre. La recherche montre que dans ces situations, l’apprenant se souviendra de l’information «bonne à savoir» au lieu de l’information «essentielle à connaitre». Votre travail de concepteur pédagogique consiste à filtrer le contenu et à séparer les éléments les plus importants.

Dans l’article de blog de Diane Elkin Négocier des informations «intéressantes», elle identifie les moyens d’analyser les informations pertinentes après une réunion avec l’expert en la matière (EM). Plus important encore, elle suggère que, simplement parce que l’«EM le dit», ne signifie pas qu’il est nécessaire de l’inclure dans votre storyboard.

Vous êtes le concepteur pédagogique et votre travail est de travailler avec votre EM pour l’aider à comprendre que seul le contenu qui mène à une performance améliorée est une information «essentielle à connaître».

Erreur n ° 5: Donner de vagues instructions aux développeurs

Un storyboard pour un projet e-Learning doit inclure des instructions détaillées sur l’aspect visuel du contenu et sur les animations qui doivent se produire. Souvent, ces instructions sont vagues ou peu claires. Les développeurs aiment prendre des libertés et jouer avec les outils de création, donc, si vous ne donnez pas d’instructions détaillées, votre vision de ce à quoi ressemblera le cours ne correspondra pas au rendu.

Vous devez tenir compte des instructions de production et de programmation – par exemple, où l’apprenant doit cliquer pour passer à la page suivante. Une bonne pratique consiste à créer des sections dans votre modèle de storyboard qui sont dédiés à ce types d’instructions afin que vous n’oubliez pas de les inclure.

Puisque nous parlons d’instructions ici, vous voulez également vous assurer que les instructions de navigation sont claires pour vos apprenants. Il devrait être simple de passer d’un écran à l’autre. La navigation joue un rôle essentiel dans l’e-Learning car elle guide et donne des instructions à l’apprenant.

La navigation d’un cours en ligne doit être intuitive et autonome. En outre, des instructions manquantes ou peu claires sur les évaluations et les interactions au sein d’un cours peuvent perturber les apprenants. Ils peuvent se sentir frustrés et sauter la diapositive. Des instructions appropriées guident et orientent l’apprenant dans le contenu de formation.

Erreur n ° 6: Toujours utiliser la même mise en page

Personne ne veut voir le même type d’écran ou d’interaction à plusieurs reprises dans un module en ligne. En toute honnêteté, c’est ennuyeux et très peu engageant. Il est important que vous passiez un peu de temps à regarder les modèles disponibles. Vous serez probablement surpris de la variété qui existe.

Mélangez-les en utilisant les différentes interactions disponibles dans différents outils de création. Les types d’interactions que vous pouvez construire dans Articulate incluent:

  • Interactions avec curseur (ou chronologiques)
  • Trajectoire de mouvement et interactions de mouvement relatif
  • Interactions d’avatars
  • Cartes récapitulatives
  • Points chauds
  • Glisser et déposer / Glisser et Faire correspondre
  • Interactions par le biais d’accordéons
  • Visuels cliquables
  • Questions à choix multiples
  • Questions avec menu déroulant
  • Questions avec réponses d’experts

Conclusion

La conception de storyboards dans un projet e-Learning nécessite une certaine réflexion. Un storyboard efficace peut rendre le processus de conception e-Learning plus efficace et aider à offrir des expériences d’apprentissage attrayantes et visuellement riches aux apprenants.

Plusieurs erreurs ont été identifiées dans cet article – les pièges que les novices et les concepteurs d’enseignement plus expérimentés doivent travailler à éviter. En suivant ces conseils, nous espérons vous aider à créer des storyboards parlants et attrayants qui impressionneront vos clients et offriront une expérience d’apprentissage plus précieuse à leurs apprenants.

Infographie eLearning reliée

elearning-infographic-6-mistakes-to-avoid-when-writting-eLearning-storyboard-FR
Share this:
user-gravatar
Sarah Flesher

Sarah is an Instructional Designer at BaseCorp Learning Systems and is currently completing a PhD in Educational Technology. Her research focuses on implementing competency-based learning systems in all types of organizations. When she doesn't have her nose in a book you can find her at the gym, on the ice, on the ski hill, drinking wine or in a coffee shop … with her nose in a book.

No Comments

Post a Comment

Comment
Name
Email
Website