Businessman-microlearning-training-with-tablet

Formation Micro-Learning : 3 Erreurs à Eviter

Share this:

Oui, notre durée d’attention semble être raccourcie et, oui, le micro-learning est une solution qui peut être utilisée dans la formation en entreprise pour attirer l’attention des apprenants. Cependant, comme toutes les solutions d’apprentissage, le micro-learning doit être utilisé dans des cas appropriés.

Micro-Learning : 3 Erreurs à Eviter pour une Formation Efficace

Pensez à la fréquence à laquelle vous vérifiez vos emails, lisez un SMS ou vérifiez votre profil Facebook. Cela ne vous surprendra donc pas d’apprendre que nos capacités d’attention diminuent. Selon une étude de 2016 menée par le Centre national d’information sur la biotechnologie, la durée d’attention moyenne des répondants était d’environ 8 secondes, 5 secondes plus lente que les résultats d’une étude similaire menée en 2000 et 1 seconde plus lente qu’un poisson rouge!

Quelles sont les implications de ces résultats sur la formation en entreprise ? De plus en plus, les programmes de formation doivent être livrés en petits segments courts (également appelés micro-apprentissages), car les employés n’ont pas le temps ni l’attention nécessaires pour assister à des séances de formation prolongées.

Cet article explorera les différentes applications du micro-learning, ainsi que les erreur à éviter pour vous aider à créer une formation basée sur le micro-apprentissage. Tout d’abord, regardons ce que n’est pas le micro-learning.

1. Qu’est-ce que Micro-Learning n’est pas ?

Nous savons tous que le micro-learning est un moyen de fournir du contenu aux apprenants sous la forme de segments d’apprentissage courts et ciblés, mais cette définition implique certaines idées erronées.

Le micro-apprentissage ne consiste pas à décomposer un cours de formation de 10 heures en petits segments.

C’est une approche orientée sur l’action consistant à offrir un apprentissage de taille réduite qui permet aux apprenants d’interagir avec votre contenu.

  • Lorsque vous devez créer une base solide de compétences ou de connaissances, plutôt que simplement sensibiliser sur le sujet. Si vous voulez que les individus soient des experts, ils ont besoin de temps et de pratique pour développer leur expertise.
  • Lorsque vous devez rapidement développer les connaissances d’un novice sur un sujet. L’apprentissage approfondi de l’industrie ou la connaissance des produits, par exemple, est difficile à accomplir en 5 minutes. Imaginez essayer de vous former aux techniques d’ingénierie pédagogique en une si courte période, c’est impossible !
  • Lorsque votre objectif est de favoriser des besoins de rétention à long terme. Les techniques de micro-learning sont utiles pour la répétition, mais ce n’est pas une solution unique si vos apprenants doivent transférer ces informations dans leurs activités de travail au jour le jour, ou retenir ces informations pendant une longue période.

Comme pour les autres formes d’éducation, telles que la formation en classe et la formation e-Learning, vous devriez faire attention à ne pas trop vous concentrer sur le temps passé.

Au lieu de cela, demandez-vous combien de temps cela prendra pour enseigner les parties les plus critiques du concept.

L’essentiel est que les apprenants ont besoin d’une pratique adaptée et de commentaires en temps opportun, ils ne peuvent pas à la fois être multitâches et bénéficier de la même profondeur dans leur expérience d’apprentissage, et la lecture d’une micro-leçon est différente de l’apprentissage en lui-même.

2. Impacts du Micro-learning

Il existe plusieurs avantages au micro-learning.

Il est axé sur l’apprenant, juste à temps et accessible, ce qui signifie que le contenu est attrayant pour les apprenants (il les responsabilise, et leur donne un meilleur contrôle sur l’achèvement de leurs parcours d’apprentissage), et l’apprentissage devient disponible n’importe où et n’importe quand. Ces caractéristiques influencent positivement les taux d’achèvement ainsi que l’engagement des apprenants.

Une étude a été publiée sur l’importance du micro-apprentissage dans le domaine de l’éducation. Les résultats d’un questionnaire distribué à 91 répondants ont montré que le micro-apprentissage transforme positivement les connaissances et renforce spécifiquement l’apport de connaissances, les processus, les programmes, la forme, le temps et le type d’apprentissage.

En d’autres termes, il est utile d’adopter cette approche au niveau de la formation en entreprise.

3. Applications du Micro-Learning dans la Formation en Entreprise

En gardant les lignes directrices identifiées ci-dessus à l’esprit, le micro-apprentissage peut être utilisé pour divers besoins de formation en entreprise, y compris :

  • Formation formelle – Les employés sont mobiles et préfèrent souvent des solutions qui peuvent être appliquées directement à leur emploi. Les simulations à court terme, par exemple, fournissent aux employés un outil qu’ils peuvent utiliser lorsqu’ils effectuent des tâches spécifiques en cours d’emploi.
  • Intégration de nouveaux employés – Les nouveaux embauchés sont souvent débordés par la quantité d’information qu’ils doivent connaître à propos de leur nouveau travail. Grâce aux segments d’apprentissage courts, vous pouvez aborder de nombreux sujets sans demander à l’apprenant suivre pendant des heures une formation d’orientation. Ayesha Habeeb Omer suggère que le micro-apprentissage pour la formation des nouvelles recrues est utile pour présenter de nouveaux collaborateurs, délivrer un discours de bienvenue, familiariser les nouveaux employés avec le jargon d’entreprise et former de nouveaux employés sur leurs rôles d’emploi et responsabilités.
  • Compléter ou renforcer la formation formelle (avant et après). Dans certains cas, vous avez besoin que les employés aient une certaine base de connaissances avant qu’ils ne participent à une séance de formation formelle. Vous pouvez leur fournir de très courtes informations, ce qui les aidera à préparer leur formation. Le “contenu de récapitulation” post-formation peut être fourni pour aider à rappeler aux participants ce qu’ils ont appris, ou cette information peut être consultée par les employés lorsqu’ils ont une question sur un sujet particulier.
  • En tant qu’outils de soutien à la performance – avoir une banque d’informations à la disposition des employés est bénéfique lorsqu’ils rencontrent un défi ou ont une question. Il leur est conseillé de rechercher des vidéos rapides ou des liens rapides lorsqu’ils ont besoin de résoudre un problème, plutôt que de devoir attendre jusqu’à ce qu’une séance de formation officielle soit programmée.

Comme Peter Exner l’a identifié, le micro-apprentissage peut également être très utile pour dispenser une formation sur :

3. Micro-learning: Les Erreurs à Eviter 

Maintenant que vous savez ce qu’est le micro-learning, et certaines de ses applications, regardons quelques-unes des erreurs à éviter lorsque vous construisez votre propre programme de formation.

Erreur 1 : Décomposer un long cours en petits modules simplement pour le plaisir de délivrer des micro-cours.

Solution 1 : Identifier les objectifs d’apprentissage et gérer le contenu.

Lorsque vous planifiez votre programme de micro-apprentissage, demandez-vous :

  • Le besoin d’apprentissage est-il précis et pas trop complexe ? Les sujets d’apprentissage complexes ne sont pas adaptés aux micro-modules.
  • Les objectifs d’apprentissage peuvent-ils être atteints en peu de temps ou en un seul coup d’œil ? Si vos objectifs d’apprentissage sont trop approfondis, s’il y a trop de contenu pour les apprenants à traiter, le micro-apprentissage n’est probablement pas votre meilleure option. Il est préférable d’avoir un contenu dédié à chaque objectif d’apprentissage. Par exemple, si votre cours comporte quatre objectifs, chaque objectif peut être intégré dans un micro-module distinct.
  • Pouvez-vous filtrer le contenu redondant ou inutile et ne conserver que les informations nécessaires à connaître ? C’est quelque chose que vous devriez considérer, peu importe la façon dont vous délivrez votre formation. Le contenu redondant détourne les apprenants de ce qu’ils doivent apprendre pour être efficaces dans leur travail.

Erreur 2 : Penser que chacun a les ressources et les outils nécessaires pour accéder à votre contenu.

Solution : Comprendre votre public cible.

Les milleniaux qui constituent aujourd’hui le plus grand segment de la main-d’œuvre, cherchent des solutions d’apprentissage flexibles, amusantes et rapides, et le micro-apprentissage peut aider, car l’apprentissage, de par sa taille, permet aux apprenants de digérer une petite quantité d’informations à la fois.

Vous voulez connaitre votre public cible et de savoir si vos apprenants peuvent consommer votre contenu. Ont-ils les outils et les ressources nécessaires pour s’inscrire et suivre un programme de micro-apprentissage ?

  • Il est également important de considérer si vos apprenants ont déjà été exposés à un contenu de micro-apprentissage par le passé, car cela vous dira à quel point ils sont à l’aise avec ce type de formation.
  • Une autre option est de délivrer votre formation grâce à une approche d’apprentissage mixte. La plupart des apprenants ont des styles d’apprentissage uniques et une approche mixte est plus susceptible de répondre à ces besoins qu’une expérience traditionnelle en classe. Par conséquent, le micro-apprentissage s’inscrit bien dans cette approche.

Le micro-learning ne devrait pas être utilisé seul, mais il devrait être intégré dans un programme de formation plus vaste. Jetez un oeil au plan décrit par Joelyne Marshall.

Sample_oeverall_learning_plan_-_Joelyne_Marshall

Il est important de se rappeler qu’un seul événement de micro-apprentissage fait presque toujours partie d’un programme d’apprentissage beaucoup plus vaste. Dans l’exemple ci-dessus, le micro-apprentissage est utilisé pour prendre en charge les cours d’e-Learning formalisés, mais il pourrait également être utilisé comme un élément de contenu d’introduction avant de terminer ces cours.

Erreur 3 : Créer quelque chose qui est trop fantaisiste.

Solution 3 : Impliquer les apprenants.

Ce n’est pas parce que vous présentez des informations dans des segments plus courts, que vous ne pouvez pas impliquer vos apprenants. Il suffit de le faire d’une manière qui n’est pas trop fantaisiste. Voici quelques suggestions :

  • Employer des stratégies de gamification. Pensez à intégrer les points, les classements et les badges ouverts.
  • Personnalisez votre contenu en fonction des préférences de vos apprenants et fournissez différentes options pour les apprenants tels que des vidéos courtes, des vidéos interactives, des PDF, des simulations, des cours e-Learning, etc.
  • Assurez-vous que votre contenu est réactif et compatible avec les technologies mobiles.
  • Profitez de techniques telles que la répétition espacée, où le contenu est présenté aux apprenants à des intervalles spécifiques pour améliorer leur rétention.
  • Concentrez-vous uniquement sur le contenu que l’apprenant a besoin dans un élément de micro-apprentissage donné. Ne compliquez pas un module en ajoutant du contenu étranger. Rappelez-vous, vous voulez que du contenu “nécessaire à savoir” et non pas “bon à savoir.

Conclusion

Cet article a parlé des différentes applications du micro-apprentissage, et vous a indiqué certaines erreurs à éviter pour créer des micro-leçons efficaces.

Consulter l’article Microlearning : Comment Convertir vos Contenus de Formation e-Learning pour comprendre comment l’e-Learning traditionnel peut être converti en micro-apprentissage..

Voulez-vous intégrer du micro-apprentissage dans votre organisation, ou recherchez-vous une plateforme LMS qui prend en charge le micro-apprentissage? Créez votre propre portail d’apprentissage aujourd’hui!

FR_Free_trial_3_480x320
Share this:
user-gravatar
Sarah Flesher

Sarah is an Instructional Designer at BaseCorp Learning Systems and is currently completing a PhD in Educational Technology. Her research focuses on implementing competency-based learning systems in all types of organizations. When she doesn't have her nose in a book you can find her at the gym, on the ice, on the ski hill, drinking wine or in a coffee shop … with her nose in a book.

No Comments

Post a Comment

Comment
Name
Email
Website