2016-training-industry-report-woman-on-computer

Rapport sur l’Industrie de la Formation- Implications pour l’industrie e-Learning

Share this:

Le Rapport sur l’Industrie de la Formation en 2016 (de l’anglais “2016 Industry Training Report”) a été dévoilé à la fin de l’année dernière. Publié depuis plus de 35 ans, ce rapport est reconnu comme une source de données fiables sur l’industrie de la formation.

Dans cet article, nous récapitulerons les points clés du rapport. Nous partagerons quelques réflexions sur les implications de ces tendances pour les entreprises spécialisées dans le développement et l’implémentation de solutions de formation e-Learning.

Rapport sur l’Industrie de la Formation- Implications pour l’Industrie e-Learning

Rapport sur l’Industrie de la Formation en 2016

Le Rapport sur l’Industrie de la Formation repose sur une étude menée aux États-Unis. L’étude a été réalisée auprès de petites, moyennes et grandes entreprises issues d’une vaste gamme de secteurs d’activité.

Pour les développeurs de contenu e-Learning, les points forts de ce rapport sont les données concernant:

  • Dépenses de formation
    • Dépenses de formation de 2011 à 2016
    • Achats de produits et services de formation pour 2017
  • Budgets de formation
    • Changements budgétaires par industrie
    • Augmentation et diminution du budget et les raisons de ces changements
    • Financement projeté pour la formation en 2017 (par type d’apprentissage)
  • Diffusion de la formation
    • Méthodes de formation préférées (selon la taille de l’entreprise)
    • Méthodes en ligne utilisées par type de formation
    • Technologies d’apprentissage en cours d’utilisation
  • Externalisation de la formation
    • Etendue actuelle de l’externalisation
    • Etendue projetée pour 2017

1. Dépenses de formation

1. Total des Dépenses de Formation en 2016

Il semble exister une règle selon laquelle les dépenses de formation suivent l’économie. Lorsque l’économie est en plein essor, il y a beaucoup d’argent à investir dans la formation. Mais lorsque l’économie ralentie, la formation représente l’une des premières coupes budgétaires.

Dans l’ensemble des types d’organisations représentées dans le rapport, les dépenses de formation ont été pratiquement inchangées en 2016 par rapport à l’année précédente, avec une augmentation moyenne de seulement 0,05%.

  • Parmi les grandes entreprises (10 000 employés ou plus), le secteur de la manufacture et de la distribution, le gouvernement américain / militaire et le secteur des services ont le plus investi dans la formation. La dépense moyenne pour les grandes entreprises est de 14 282 589 $ US.
  • Les organisations de taille moyenne (1 000 à 9 999 employés) ont dépensé en moyenne 1 368 788,00 $ US, les entreprises ayant le plus investi appartenant aux secteurs de la manufacture et de la distribution, des services et les associations.
  • Parmi les petites organisations (100 à 999 employés) interrogées, les organisations à but non lucratif, les services éducatifs et les associations ont dépensé le plus en formation en 2016. Les petites entreprises ont le plus petit budget annuel, avec 376 251 $ US.

Pour les développeurs de contenu e-Learning, cela signifie qu’ils peuvent s’attendre à ce que 2017 soit synonyme d’une faible augmentation du nombre de nouveaux clients, car il n’y a pas beaucoup d’argent neuf. Alors, poursuivez la recherche de nouvelles affaires, mais maintenez la satisfaction de vos clients!

La page 3 du Rapport fournit une répartition plus détaillée des dépenses de formation de 2016 selon le type et la taille de l’organisation.

2. Achats Prévus de Produits et de Services de Formation pour 2017

Pour ceux d’entre nous dans le domaine du développement et de la diffusion de contenu e-Learning, c’est là que le rapport commence à être intéressant. Que recherchent les clients? Que veulent-ils acheter?

Le graphique de la page 4 du rapport présente des implications intéressantes pour l’industrie e-Learning. Les 5 principaux produits et services de formation destinés à être achetés sont respectivement:

  1. Systèmes de gestion de l’apprentissage (LMS) : représentent 40% des produits de formation que certaines entreprises achèteront. Ces systèmes peuvent être simples en fonctionnement mais limités en fonctionnalités ou ils peuvent être très robustes et offrir une suite complexe de fonctions conçues pour créer un «collège virtuel».
  2. Outils et systèmes d’apprentissage en ligne
  3. Web 2.0
  4. Outils / systèmes de création de contenu d’apprentissage
  5. Outils de développement de contenu

Les autres achats anticipés intéressants pour les développeurs d’e-Learning comprennent la certification, les outils pour la formation en classe et l’apprentissage mobile.

2. Budget de Formation

Le budget de formation est au cœur des préoccupations des entreprises spécialisées dans la formation. À côté de la question, «Qu’est-ce que le client veut acheter?», immédiatement on se pose la question: «Quel est son budget?». Regardons.

1. Augmentations et Diminutions du Budget de Formation 

Les augmentations du budget de formation ont été attribuées à:

  • Augmentation de la portée du programme de formation (y compris l’augmentation du nombre de formateurs),
  • Augmentation du nombre d’apprenants et
  • Nouvelle technologie et / ou achat d’équipement

Il est intéressant de noter que les petites organisations ont moins diminué leur budget de formation par rapport aux organisations de taille moyenne et grande (8% contre 16% et 18% respectivement) et plus augmenté leur budget par rapport aux grandes organisations (38% contre 23%). La plupart des augmentations budgétaires ont inférieures à 16% par rapport aux budgets de 2015.

Du côté négatif, 33% des organisations gouvernementales / militaires américaines et 13% des organisations manufacturières et de distribution ont signalé une diminution des budgets de formation, ce qui représente une perte importante de revenus potentiels pour les développeurs de contenu e-Learning.

La principale raison citée pour la diminution du budget était que le budget était ajusté pour tenir compte de la baisse des coûts. Les autres raisons étaient:

  • Personnel de formation réduit (21% contre 31% l’année dernière)
  • Autre (37% contre 30% l’année dernière), y compris les coûts d’acquisition, la réduction des financements, et le nouveau directeur qui n’en voyait pas l’utilité.
  • Participation à moins d’événements d’apprentissage à l’extérieur (23% contre 13% l’année dernière)
  • Diminution de la portée de la formation (20% contre 19% l’année dernière)

2. Projet de Financement de la Formation en 2017 (par type d’apprentissage)

La section budgétaire du rapport comprend également une section sur les fonds prévus pour les différents types d’apprentissage pour 2017 (voir la page 10 du rapport). Bien que tous les types d’apprentissage énumérés aient un potentiel pour le développement d’e-Learning, c’est la catégorie «Intégration» qui est très encourageante car elle souligne une demande continue pour l’e-Learning.

La page 11 du rapport indique que 66% de la formation destinée à l’intégration des employées a été diffusée en utilisant quelques-unes / certaines méthodes de diffusion en ligne ou ont été délivrées principalement en ligne. Seulement 4% de ce type de formation a été livré entièrement en ligne.

Concernant les projections budgétaires pour la formation destinée à l’intégration des employées, 24% des répondants prévoient une augmentation du budget tandis que 64% maintiendront leur budget aux niveaux de 2016.

3. Diffusion de la Formation

1. Méthodes de Diffusion de la Formation

Méthode de diffusion% déclaré d'heures délivrées en 2015% déclaré d'heures délivrées en 2019Différence +/- %
Formation en classe dirigée par un instructeur46%41%-5%
Formation en ligne ou par informatique26.40%30.40%4%
Salle de classe virtuelle / webcast16%16.40%0.40%
Apprentissage mixte31.90%27.50%-4.40%
Apprentissage mobile1.80%2.90%1.10%

Comme vous pouvez le constater, 41% des heures de formation sont toujours basées sur de la formation en présentiel, en baisse par rapport aux 46% rapportés l’année dernière. Dans le même temps, la diffusion en ligne ou par informatique prend de l’importance, avec une augmentation de 4% par rapport à l’année dernière.

Alors que les petites et moyennes entreprises dépendaient davantage de la formation en présentiel, les organisations de taille plus importante ont signalé une plus grande utilisation de l’apprentissage en ligne. Les pourcentages d’apprentissage mixte étaient relativement similaires dans l’ensemble des organisations déclarantes, allant de 24,4% pour les grandes entreprises à 32,1% pour les petites entreprises.

2. Méthodes en Ligne Utilisées par Types de Formation

Le rapport sur la formation a examiné la fréquence avec laquelle certains types de formation ont été délivrés en ligne. Pour la plupart des types de formation, les pourcentages les plus élevés ont été enregistrés dans les catégories «Quelques programmes en ligne» et «Certains programmes en ligne».

La formation obligatoire ou la formation de mise en conformité a été souvent délivrée en ligne. Ainsi, 81% des organisations déclarantes la diffusait une partie en ligne et 31% le faisait entièrement en ligne. Concernant la formation de l’équipe de vente, 80% était délivrée en ligne en 2016, soit une augmentation de 16% par rapport à l’année précédente. Des augmentations ont également été observées dans la diffusion de formation aux applications de bureau et aux applications informatiques / systèmes.

4. Technologies d’Apprentissage Utilisées

L’utilisation de technologies d’apprentissage a également augmentée, notamment l’utilisation de LMS et la diffusion de contenu de formation via une salle de classe virtuelle / sur le Web / ou en vidéo. Les technologies d’apprentissage les plus utilisées sont:

  • Learning Management System (LMS) suivi de la diffusion en salle virtuelle / diffusion sur le Web / vidéo avec respectivement 74% et 73% d’utilisation.
  • Outils rapides d’e-Learning (outil de conversion PowerPoint), en particulier pour les organisations de taille moyenne et grande, mais un peu moins populaires parmi les petites entreprises.
  • Outils de simulation d’application

Une ventilation de l’utilisation de la technologie selon la taille de l’entreprise est disponible à la page 12 du rapport.

5. Formation Externalisée

L’externalisation de la formation a légèrement diminué en 2016. Ainsi, 81% des organisations répondantes ont déclaré s’attendre à ce que leur niveau d’externationalisation pour 2017 reste le même que pour 2016. Le tableau ci-dessous résume l’utilisation de la sous-traitance pour 2016 et l’utilisation projetée pour 2017 par type d’apprentissage.

Domaine externaliséUtilisation rapportée de l'externalisation en 2016Utilisation projetée de l'externalisation en 2017
Instruction / Facilitation44% des répondants ne sous-traitent pas. 52% externalisent certaines de leurs exigences pédagogiques alors que seulement 4% ont recours principalement ou totalement à des entreprises externes.35% des répondants ont déclaré que cette fonction n'est pas nécessaire ou ne sera pas sous-traitée. 48% ont déclaré que le niveau d'externalisation resterait le même, alors que seulement 7% ont déclaré qu'ils augmenteraient l'externalisation de la facilitation.
Administration du LMS83% des répondants ne sous-traitent pas cette fonction.53% des répondants ont indiqué que cette fonction n'est pas ou ne sera pas externalisée. 40% de la sous-traitance projetée restera la même ou diminuera en 2017. Seulement 7% ont prévu une augmentation de la sous-traitance.
Opérations et Hébergement du LMS53% des organisations déclarantes ne sous-traitent pas cette fonction. Pour 28% des répondants, les opérations et l'hébergement du LMS sont principalement ou totalement sous-traités.49% des répondants ont estimé que leur externalisation des opérations et de l'hébergement de LMS resterait la même. 34% ont déclaré ne pas externaliser ou ne pas externaliser cette fonction. Seulement 11% prévoyaient une augmentation de la sous-traitance.
Support aux Apprenants80% des entreprises interrogées ne sous-traitent pas cette fonction.47% des répondants ont estimé que cette fonction ne serait pas externalisée en 2017. 39% ont indiqué que les niveaux de sous-traitance resteraient les mêmes, alors que 11% projettent de réduire le niveau de sous-traitance.
Développement de Contenu Personnalisé60% de tous les répondants développent leur propre contenu.35% des répondants ont indiqué que les niveaux d'externalisation resteraient les mêmes, alors que seulement 15% ont déclaré qu'ils augmenteraient la sous-traitance.

Qu’est-ce que cela signifie pour les développeurs de contenu e-Learning? Pour l’apprentissage mixte, je soupçonne que cela aura très peu d’impact en ce qui concerne l’instruction et la facilitation fournies par des entreprises externes.

En revanche, les développeurs de formation e-Learning qui administrent des systèmes de gestion de l’apprentissage peuvent voir en 2017 une année difficile avec plus de fonctions administratives en interne et une augmentation prévue de seulement 7%. Les projections pour les services de support aux apprenants indiquent également que beaucoup d’entre eux sont réalisés par les entreprises, au détriment des fournisseurs extérieurs.

Les fonctions opérationnelles et d’hébergement du LMS seront importantes pour les fournisseurs de solutions e-Learning. Ainsi, 49% des entreprises interrogées affirment que leurs niveaux d’externalisation resteront les mêmes et 11% indiquent que leurs besoins en externalisation augmenteront.

Concernant le développement de contenu personnalisé, les résultats sont équilibrés entre les entreprises qui disent qu’elles maintiendront ou augmenteront leurs niveaux actuels d’externalisation (35% et 15% respectivement) et celles qui disent qu’elles réduiront la sous-traitance ou développeront leur propre contenu (11% et 39% respectivement). Pour les développeurs de contenu e-Learning, cela signifie qu’il n’y aura pas beaucoup de changement dans la demande de développement de contenu en 2017.

Conclusion

Le rapport sur l’industrie de la formation nous indique que dans le secteur du développement de contenu de formation e-Learning, la tendance est petit à petit à l’amélioration. Mais, ce n’est pas encore le moment de lancer les feux d’artifice. Il faudra encore du temps à l’économie pour se redresser et on peut en dire autant pour l’industrie de la formation.

Les organisations auront toujours des besoins de formation et de spécialistes de la formation pour la développer, la délivrer et l’administrer. Les besoins en formation et les méthodes de livraison continueront à évoluer, ce qui signifie que les développeurs de contenu e-Learning doivent faire de leur mieux pour être en phase avec les nouveautés.

Vous souhaitez mesurer et optimiser l’efficacité globale de votre programme de formation? Téléchargez notre eBook GRATUIT maintenant!

FR - Measuring_Effectiveness_480x320_Original
Share this:
user-gravatar
Peter Exner

Peter is an Instructional Designer with BaseCorp Learning Systems. He has been writing and creating learning materials for just over 20 years and is still relatively sane. When he’s not working you can find him on a golf course or on a sunny deck with his trusty Martin D-28 guitar in hand.

No Comments

Post a Comment

Comment
Name
Email
Website